quel isolant naturel choisir ?

Vous souhaitez bénéficier d’un confort thermique dans votre maison, nouvellement construite ou en rénovation. Dans l’un ou dans l’autre cas, investissez dans des travaux d’isolation. Actuellement, il existe plusieurs types et modèles de matériaux isolants qui vont permettre à votre bien immobilier d’atteindre un confort thermique et phonique optimal. Mais si vous cherchez à concilier confort personnel et exigences écologiques, optez pour l’isolation naturelle. Avant de vous lancer, il faut toutefois savoir que tous les isolants naturels ne sont pas identiques. Ainsi, il faudra faire un choix judicieux.

Pourquoi choisir l’isolation naturelle ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet : quelle isolation naturelle choisir, il s’avère important de connaître les avantages d’utiliser ce type d’isolant. Ils en sont nombreux. De prime abord, l’isolant naturel se démarque par le fait qu’il est très respectueux de l’environnement. Comme son nom l’indique, il est fait à partir d’un matériau naturel, que ce soit des fibres animales telles que les ouates de cellulose, la laine de mouton, les plumes de canard, ou des fibres végétales comme le lin. De leur conception, les isolants naturels sont ainsi à la base de matières premières à la fois renouvelables et recyclables, donc écologiques. Il faut savoir que la fabrication de produits de l’isolation naturelle bénéficie également d’un procédé de fabrication émettant une faible quantité de gaz à effet de serre.

En outre, les isolants naturels ne sont pas dommageables pour la santé. C’est leur grande différence aux isolants synthétiques comme le polystyrène. L’isolation naturelle est non toxique et non irritante. Et comme elle est respirante, elle permet une bonne régulation hygrométrique, assurant ainsi une réduction de l’humidité. Ce n’est pas tout, l’isolant naturel est particulièrement pratique. Il est en effet facile à manipuler et à mettre en place. Cela vous permettra de faire des économies sur votre budget d’investissement pour la pose de votre isolation naturelle.

Les critères à prendre en compte avant de choisir un isolant nature

Sur le marché, il existe tout un tas d’isolants naturels sans parler que le chanvre, l’ouate, le liège, la fibre de bois ou encore la laine de mouton. Mais attention, ils ont chacun leurs spécificités. Devant cette situation, il est judicieux de bien choisir l’isolation écologique, puisqu’elle s’appelle également ainsi. Pour vous aider, prenez en compte les qualités et l’application envisagée du matériau.

Il faut savoir que le chanvre est un isolant polyvalent. Ainsi, il peut s’adapter dans de nombreuses situations. En ce qui concerne la laine de mouton, il est très prisé pour sa grande résistance à l’humidité. Imputrescible, le matériau permet de réguler l’humidité. Ce n’est pas tout, il est reconnu non inflammable. Quant à l’ouate de cellulose et à la laine de bois, ces isolants écologiques sont jugés très tenaces à la chaleur. Mais si vous envisagez d’isoler un espace de petite taille, pensez au liège. Grâce à son épaisseur très faible, il permet de limiter la perte d’espace dans une petite pièce.

Le choix d’un isolant naturel dépend de son utilité

Bien que tous les isolants naturels soient écologiques et généralement performants, il faut savoir qu’ils ne s’adaptent pas aux mêmes usages. Pour vous aider dans votre choix, voici quel isolant choisir en fonction de son utilisation. Si vous souhaitez faire de l’isolation thermique et acoustique des murs, des planchers et des cloisons, vous avez intérêt à utiliser des panneaux de ouate de cellulose ou du liège. Ces matériaux disposent de toutes les substances nécessaires pour isoler acoustiquement ces parties de la maison, tout en renforçant leur isolation thermique.

Mais si vous envisagez d’isoler des combles aménagés, c’est-à-dire des combles qui peuvent être transformés en un véritable espace de vie, pensez à la laine de bois. Qu’en est-il de l’isolation des toitures ? Le toit s’expose souvent aux agressions climatiques en l’occurrence les humidités. Il doit ainsi être isolé avec des isolants particulièrement résistants aux agressions extérieures. Dans cette optique, vous pouvez utiliser la laine de bois, le chanvre ou encore la laine de mouton.

Et pour ceux qui prévoient de faire une isolation extérieure, ils doivent privilégier la fibre de bois. Concernant l’isolation par l’extérieur, il faut savoir que les travaux nécessitent une demande d’autorisation auprès de votre commune. Comme ils modifient l’apparence extérieure de l’habitat, les travaux d’isolation extérieure doivent respecter le plan local d’urbanisme en vigueur.

Ensuite, il est prudent de bien choisir l’isolant écologique à utiliser. Il doit par exemple résister aux agressions climatiques surtout à l’humidité.